Mademoiselle Déjazet de Anne Sophie Nédélec.

Résumé

Treizième enfant d’une famille modeste, Virginie Déjazet débute sur les planches à l’âge de cinq ans, sans se douter du destin exceptionnel qui l’attend. Tout de suite, le théâtre devient sa passion et son mode de vie. De scènes provinciales en salles parisiennes, elle trace peu à peu son chemin au milieu des intrigues de coulisses et des rivalités du Boulevard du Crime. Son physique androgyne, qui la destine à interpréter les rôles de jeunes garçons dans les vaudevilles, ne l’empêche pas de multiplier les conquêtes amoureuses.
Femme de tête et femme de cœur, Virginie Déjazet se forge une devise « Bien faire et laisser dire ». Mais comment rester soi-même dans un milieu où la concurrence est rude et se joue dans le lit des directeurs de théâtre ?
Côtoyant l’élite intellectuelle de l’époque et parvenue au sommet de sa gloire, Virginie Déjazet achète son propre théâtre, lance Victorien Sardou, encourage Rachel et Sarah Bernhardt… avant d’être balayée par les soubresauts d’un siècle tourmenté.

Où acheter ce livre:

Mon avis:

Un énorme coup de cœur pour ce livre qui parle du théâtre. On découvre Virginie Déjazet, son enfance, la création de sa vie artistique, ses réussites, ses zones d’ ombres. Le souhait de la demoiselle de s’élever dans l’univers artistique sans avoir besoin du parrainage d’un homme riche. On découvre une jeune fille passionnée de théâtre et on ressent aussi toute la passion de l’auteure pour le théâtre. J’ai appris aussi que Mademoiselle Déjazet a réellement existé. J’ai pu découvrir son histoire et elle m’a bouleversé. Je ne peux m’empêcher de faire un lien avec cette époque actuelle. Ce lien qui m’est si précieux car j’ai eu la possibilité de monter sur scène. J ai dévoré chaque ligne de ce livre car il me ramenait et me rapprochait un peu plus de la scène. Cette impression de revivre des moments si chers, de ressentir la scène. À travers chaque point de vue de chaque personnage on apprend un peu plus sur la manière d’être de notre personnage principale. Son histoire est une pièce à elle seule, l’auteure s est même amusée à reprendre la codification de l’écrit, la présence des actes, les actes de la vie de Virginie. J’ai aimé la plume de l’auteure, fluide qui nous fait vibrer pour le théâtre comme le cœur de Virginie. Je me suis accrochée à chaque mot et à la fin de ce livre cette réflexion m’est venue :

Osez dire mesdames, messieurs à Virginie, à l’auteure ou bien à moi même que le théâtre n’est pas essentiel, il est toute notre vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :